Arnaque à la carte bancaire : votre code volé, votre compte bancaire vidé !

Aujourd’hui, une arnaque peut fleurir n’importe où. Dans la dernière détectée, les faussaires ont obtenu votre code en 2 secondes !

Dans la rubrique des faits divers, on constate une augmentation massive du nombre de plaintes déposées pour arnaque à la carte bancaire. Quand ce n’est pas un cambriolage, c’est une arnaque sur le Web. De plus, beaucoup de célébrités se plaignent d’usurpation d’identité.

Malgré la pastille bleue qui informe du caractère officiel d’un compte, certains followers tombent dans le piège.

hacker

Comment oublier le cas de ce fan d’Alizée qui a cassé sa tirelire pour soutenir son idole ? Obligée d’intervenir, la sœur de cette dernière a déploré la qualité du piège. Il était si bien ficelé qu’il lui était difficile de croire qu’il n’avait pas établi de relation de confiance avec la star.

Ils ont plus d’un tour dans leur sac

Face à ces nombreux exemples, les candidats à la présidentielle proposent des solutions. De leur côté, les commissariats se plaignent d’être débordés. Alors, est-il juste d’imaginer que les choses iront mieux demain ? La dernière invention des bandits est étonnante. C’est parti, Ton Mag vous raconte tout en détail.

La police vient de découvrir une boîte à pirates. En région parisienne, il n’est pas toujours facile de se garer. C’est pourquoi, après des mois de travaux, les parkings sortent de terre comme des champignons.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Azuur (@azuur.de)

Malheureusement, que ce soit là ou dans les stations-service, cet emballage digne de Pandore faisait partie du décor. En ce moment, ce n’est un secret pour personne, le prix du carburant atteint des niveaux records.

Malgré les efforts du gouvernement ainsi que ceux de certaines marques, les Français ont du mal à joindre les deux bouts. Vous l’avez compris, pour les victimes de cette arnaque, cela tombe comme un cheveu sur la soupe. A peine se sont-elles autorisées une sortie en famille qu’un voleur s’est emparé de leurs coordonnées bancaires. Plus qu’une histoire banale, c’est une catastrophe. La paranoïa s’installe !

Pour les enquêteurs les arnaques vont plus loin

Cette énième arnaque va encore plus loin que les précédentes. Interrogé par nos confrères de 20 Minutes, une personne ayant travaillé sur ce dossier raconte l’ampleur du désastre. Au lieu de se contenter du code, les pilleurs ont eu accès aux 16 chiffres, à la date de validité, au cryptogramme.

Puis ils revendent ces informations confidentielles au plus offrant. Consternée par la facilité de ce procédé machiavélique, cette source policière déplore cette nouveauté déconcertante. Pour la première fois, les escrocs ont réussi à dupliquer le flux de données qui entre et sort de la puce !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par (art)breaking the rules! (@harissart)

Heureusement, Ton Mag a une grande nouvelle pour vous. Enfin, après avoir analysé méticuleusement les quelques indices, la Répression des fraudes est fière d’avoir arrêté deux suspects ! Non seulement ils ont imaginé l’arnaque, mais ils se seraient réparti les tâches de cette manière. Tout d’abord, l’un d’entre eux surveillait l’arrivée des clients potentiels devant le terminal de paiement.

Son collègue retirait ensuite l’argent liquide d’un distributeur situé à proximité ! Cher lecteur de Ton Mag, êtes-vous sûr de vouloir connaître le montant exact de la perte ? En une semaine de pratique, leur butin est estimé à 39 000 euros. Quant au nombre de personnes qui ont été ainsi dupées, elles sont environ 300.

Les preuves sont claires !

D’ailleurs, un simple calcul mental suffit à nous faire comprendre que l’appât du gain facile les a indubitablement trahis. En prenant soin de voler 400 euros à chaque épisode, il était évident que la proie s’en rendrait compte immédiatement !

Satisfaite d’avoir attrapé ces deux personnes, la police a décidé de les placer en détention provisoire. Le tribunal a également prononcé sa sentence en un temps record. Le tribunal a retenu trois motifs : fraude en bande organisée, utilisation de paiements contrefaits ou falsifiés, extraction frauduleuse de données.

arnaque

C’est tout ! Inutile de dire que l’affaire reste ouverte. Qui sait, peut-être y a-t-il d’autres complices de cette escroquerie en France ou en Europe ? Espérons que ce ne soit pas le cas ! Nous vous raconterons la suite dans l’un des prochains numéros de Ton Mag ! En attendant, gardez les yeux ouverts et soyez vigilants !

Réagissez à cet article