Annie Cordy est décédée, de quoi est-elle morte à 92 ans ?

Elle était partout : sur scène, dans les cabarets, au cinéma, à la télévision et à la radio. Annie Cordy était une artiste à succès.

L’artiste belge Annie Cordy est décédé ce vendredi matin à l’âge de 92 ans, à Vallauris dans les Alpes Maritimes, selon Nice-Matin. Elle a été retrouvée chez elle par les pompiers.

Annie Cordy : Léonie Cooreman, de son vrai nom, est née le 16 juin 1928 à Laeken, Bruxelles. Encouragée par sa mère, la petite Léonie prend des cours de danse et de piano. Après avoir participé à des concours radiophoniques et autres, elle a été découverte par le directeur artistique du Lido en 1950. À l’âge de 22 ans, elle quitte Bruxelles pour Paris et devient la directrice du magazine.

Cannes

Les débuts dans les années 1950…

C’est dans ce célèbre cabaret de la capitale française qu’Annie Cordy rencontre François-Henri Bruneau, qui deviendra son mari en 1958. Elle obtient un contrat avec la société de production cinématographique Pathé Marconi en 1952. Avec Bourvil et Georges Guétary, elle monte sur scène pour l’opérette “La Route fleurie”, une comédie musicale ensoleillée.

Le spectacle a connu un grand succès et est resté sur scène pendant trois ans. À cette même époque, la jeune actrice montre tout son talent en enregistrant ses premiers succès musicaux tels que “Fleur de papillon” et “Léon”.

Annie Cordy actrice

En 1953, la jeune actrice fait ses débuts au cinéma avec la comédie de Sacha Guitry “Si Versailles m’était conté”. Depuis lors, Annie Cordy jongle avec les nombreuses cordes de son arc et est couronnée de succès dans tous les domaines : musique, opérette, cinéma.

Annie Cordy décès

En 1954, Annie Cordy monte sur la scène de l’Olympia pour faire la première partie du chanteur Eddie Constantine, et l’année suivante, elle fait ses débuts à l’Olympia. En 1956, il a joué dans le spectacle organisé pour le mariage de Grace Kelly et du Prince Rainier de Monaco.

Grâce à cet événement, Annie Cordy s’est fait connaître au niveau international : il s’est produit en Allemagne, à New York, à Rio de Janeiro, au Mexique, à Cuba et à Porto Rico. Malgré tout, elle a renoncé à une carrière internationale prometteuse par amour pour son mari qui ne voulait pas quitter la France.

La naissance d’une actrice

Dans les années 1960, Annie Cordy monte sur scène et présente, en 1965, son spectacle “Annie Cordy en deux actes et 32 tableaux”. Avec ses costumes extravagants et sa mise en scène méticuleuse, l’actrice a réuni tous ses talents dans un seul spectacle.

À partir de ce moment, Annie Cordy n’a cessé de tourner, de se produire sur scène et d’enregistrer de nouvelles chansons, au point de devoir refuser une série de concerts au Canada. En 1969, Annie Cordy réalise “Le Passager de la pluie”, un film policier qui prouve qu’elle n’est pas seulement douée pour faire rire les gens. Deux ans plus tard, sort le long métrage “Le Chat”, dans lequel elle partage la scène avec Jean Gabin et Simone Signoret.

Annie Cordy chanteuse

Une chanteuse populaire qui a marqué des générations

C’est dans les années 70 et 80 qu’Annie Cordy a enregistré ses chansons les plus populaires : “La bonne du Curé” (1,8 million d’exemplaires vendus), “Tata Yoyo” (1 million d’exemplaires vendus) et “Cho Ka O”. Plus les années passent, plus Annie Cordy s’épanouit dans tous les domaines. Dans les années 1990, elle a quitté la scène pour apparaître principalement à la télévision. Elle a joué dans la saga estivale de TF1, “Orages d’été, avis de tempête”, et a joué deux fois avec Charles Aznavour dans les téléfilms “Baldipata” et “Baldi et Tini”.

Annie Cordy décès

En 1998, Annie Cordy est revenue à Olympia pour fêter son 70e anniversaire et ses 50 ans de carrière dans le monde de la musique. À cette occasion, elle a publié une autobiographie, une compilation de ses meilleures chansons et une nouvelle version de “Hello Dolly”. Dans les années 2000, l’actrice continue à travailler sur de nombreux projets, que ce soit au cinéma avec “Disco” et “Le crime est notre affaire”, ou au théâtre avec “Lily et Lily” et “Laissez-moi sortir”.

Annie Cordy deuil

Toujours actif dans les années 2000 la belle Annie Cordy

Le 6 juillet 2004, Albert II, roi des Belges, a nommé Annie Cordy au titre honorifique de baronne de Belgique. Dix ans plus tard, elle a été élevée au rang de Commandeur de l’Ordre de la Couronne, et reste sous les feux de la rampe.

Annie Cordy mort

En 2014, Annie Cordy apparaît dans “Les Souvenirs” de Jean-Paul Rouve ainsi que dans le spectacle “Âge Tendre, la tournée des idoles”. En 2016, il revient au cinéma dans “Le Cancre” avec Paul Vecchiali, Catherine Deneuve et Mathieu Amalric. Il est également apparu dans “Tamara Vol.2” au cinéma, et dans un téléfilm pour France 3, “Illettré”, en 2018.

La dernière fois qu’il est apparu à l’écran, c’était dans le clip vidéo imaginé par les frères Taloche et Virgine Hocq, sur leur chanson “Ça ira mieux demain”, publiée sur Internet pendant l’encierro.

annie cordy

Au cours de sa longue carrière, Annie Cordy a enregistré plus de 700 chansons, joué dans une quarantaine de films, une trentaine de séries et de téléfilms, une dizaine de pièces de théâtre et donné près de 10 000 représentations.