Anne-Elisabeth Blateau (Scènes de ménages) lutte contre la maladie.

Contaminée par le coronavirus, Anne-Elisabeth Blateau, l’interprète d’Emma dans Scène de ménage après une dure semaine complètement solitaire.

Infectée par le coronavirus, Anne-Elisabeth Blateau, l’interprète d’Emma dans Scènes de ménages se confie au Figaro après une semaine très difficile complètement isolée.


Elle a confié avoir vécu une semaine très difficile.

Après avoir immédiatement révélé qu’elle était atteinte du coronavirus, l’actrice Anne-Elisabeth Blateau s’est montrée rassurante en précisant qu’elle était sur le chemin de la guérison.


C’est le 23 mars dernier que l’interprète d’Emma sur M6 a commencé à avoir les premiers symptômes relatifs au COVID-19, “J’ai commencé à tousser puis petit à petit j’ai eu de la fièvre.

anne elisabeth blateau nu

Une fièvre un peu étrange, je suis montée jusqu’à 39,7°. Je n’étais vraiment pas bien.”

Les médecins n’ont pas hésité une seule seconde, et Anne-Elisabeth Blateau est donc restée chez elle, seule, malgré une absence de test officiel.


Au début quelque peu dans le déni, “je me disais que j’avais attrapé froid”, la comédienne a très vite commencé à avoir peur.

En très peu de temps, ses courbatures étaient devenues très douloureuses et sa fièvre montait et descendait toute la journée, “j’ai eu peur car on n’est pas dans un climat très rassurant”.

Anne-Elisabeth Blateau

Anne-Elisabeth Blateau, habituée à l’ibuprofène pour se soigner, a alors dû remplacer celui-ci par du paracétamol.

Sans effet… Mais aujourd’hui, après une dizaine de jours de maladie, l’actrice de 46 ans se sent mieux, malgré quelques signes d’essoufflement.

“s’il n’y a rien dans les prochaines 48h j’aurai vaincu la maladie”.

Une période compliquée pour la maman d’un petit Hadrien âgé de trois ans, qui a dû s’isoler totalement dans une pièce, sans aucun contact avec les deux hommes de sa vie, “je suis restée loin d’eux le plus possible”.

coronavirus

Ce qui est d’ailleurs, dans un sens, selon elle, un très bon point pour la Terre.

“On est en distanciation sociale, c’est peut-être le moment de se renfermer un peu chez soi, de prendre le temps de réfléchir.”

Concernant sa contamination, Anne-Elisabeth Blateau n’a absolument aucune idée de comment cela est arrivé puisque la période d’incubation est de 14 jours et que du côté de la production de Scènes de ménages, aucun acteur n’est malade.

La suite ========>