Le monde de la télé en deuil avec la perte d’un grand animateur tv.

Dans la nuit de samedi à dimanche, à l’âge de 82 ans. Cet animateur mythique de Canal+ et d’Europe 1 était atteint d’un cancer.

Philippe Gildas est décédé, sans aucun un des plus grands animateur tv.

Philippe Gildas fut notamment, de 1987 à 1997, à la tête de l’émission “Nulle Part ailleurs”, sur Canal +, qui mélangeait information, musique et humour. C’est sur ce plateau que Les Nuls puis Antoine de Caunes venaient présenter leurs sketches.

Depuis le Casino de Paris, Michel Drucker et Thomas Thouroude célèbrent les 50 ans de la télévision en couleurs. Entourés de tous ceux et celles qui font et ont fait la télé, ils passent en revue cinq décennies de moments émouvants. Parmi les thématiques abordées figurent ainsi «Les rois du direct» avec Michel Cymes, Marina Carrere d’Encausse et Laurent Gerra», «Les bons vivants» avec Sophie Davant, Olivier Minne, Cyril Lignac et Michel Boujenah, «Il va y avoir du sport» avec Nelson Monfort, Philippe Candeloro, Laurent Luyat et Luis Fernandez ; «La télé s’amuse» avec Jean-Luc Reichmann, Thierry Beccaro, Cyril Féraud et Jacques Gourier ; «La télé dans tous ses états» avec Marc-Olivier Fogiel, Karine Lemarchand et Michèle Bernier ; «Les parrains de la télé» avec Thierry Ardisson, Laurent Baffie et Philippe Gildas.

Patrick Simonin reçoit chaque jour sur son plateau une personnalité qui fait l’actualité politique, économique, sportive ou culturelle.

Un monument animateur tv de la télévision disparaît. Cette nuit, Philippe Gildas, de son vrai nom Philippe Leprêtre, s’est éteint à l’âge de 82 ans des suites d’un cancer, comme l’annoncent nos confrères d’Europe 1. Le présentateur a marqué l’histoire de l’audiovisuel français en ayant animé des émissions cultes de la télévision.

Producteur du “Top 50”, révélateur de talents

Le journaliste avait débuté sa carrière en 1962 sur la station RTL. Encore au service militaire, la station lui avait demandé en 1963 de se trouver un pseudonyme : ce sera Philippe Gildas. Six ans plus tard, il s’était dirigé vers l’ORTF, avant d’intégrer TF1 puis Antenne 2, à la disparition de l’ORTF. Sur la chaîne du service public, il avait lancé le jeu “La chasse au trésor”, qui a ensuite été animé par Jean Lanzi et Didier Lecat.

Sa carrière avait pris un tournant majeur en 1985 lorsque Philippe Gildas avait rejoint la jeune chaîne Canal+. A ses débuts, le journaliste avait ainsi produit le “Top 50”, incarné par Marc Toesca, et avait présenté en plateau “Direct Gildas”, un programme de mi-journée. Deux ans plus tard, Alain de Greef, directeur des programmes de la chaîne cryptée, avait confié à l’animateur une émission qui rentrera plus tard dans les annales de la télévision : “Nulle part ailleurs”. Ce programme est rapidement devenu l’émission phare du PAF, révélant de nombreux talents tels que Les Nuls, Philippe Vandel, Karl Zéro, Antoine de Caunes et José Garcia.

L’après “Nulle part ailleurs”

Avec “Nulle part ailleurs”, le présentateur était devenu le visage de l’access de Canal+, recevant un grand nombre de personnalités de renom, françaises comme internationales, pendant près de dix ans. En 1997, Philippe Gildas avait finalement quitté la présentation de l’émission, mais était resté employé du groupe Canal+. “NPA” ne s’était pas arrêtée pour autant et avait ensuite été emmenée par Guillaume Durand, Nagui et Thierry Dugeon. Le programme n’était cependant jamais parvenu à retrouver le succès d’antan. Canal+ devra attendre 2004 et “Le grand journal” de Michel Denisot pour ressusciter cette case historique.

Après son départ de “Nulle part ailleurs”, Philippe Gildas avait remplacé sur TF1 Michel Field dans “Le grand forum” en 1997, une émission de débats sur l’actualité et la politique proposée le samedi midi. Il était revenu sur Canal+ l’année suivante avec “Un autre journal”, co-animé avec Anne de Petrini à la mi-journée. Puis, en 2001, le journaliste avait dirigé “Gildas et vous”, une émission de témoignages, supprimée en décembre de la même année. Cet arrêt a marqué la fin de la présence de Philippe Gildas sur l’antenne de Canal+.

Philippe Gildas mort

Le lancement de Vivolta en 2007

L’animateur était alors revenu à ses premiers amours, le journalisme, en occupant le poste de président de la chaîne d’information iTélévision. Des fonctions qu’il occupera un an, avant d’être remplacé par Xavier Couture. Philippe Gildas s’était ensuite consacré à la production et à la présentation d’émissions sur plusieurs chaînes, comme Voyage et Paris Première. En 2007, il avait lancé la première chaîne s’adressant aux seniors, Vivolta.

Philippe Gildas est décédé

Fin 2010, les téléspectateurs de France 2 avaient retrouvé Philippe Gildas en tant que juré dans “On n’demande qu’à en rire”, présenté par Laurent Ruquier. Dans cette émission, le présentateur notait sur 20 des humoristes qui passaient en direct à l’antenne. A la même période, il avait animé son dernier programme télé, “La fausse émission”, sur Comédie. Depuis, Philippe Gildas apparaissait occasionnellement dans les médias pour commenter l’actualité.