Angelina Jolie en Ukraine : Quitte le pays après une grosse frayeur !

Angelina Jolie est une femme engagée. Elle l’a prouvé une fois de plus le dimanche 1er mai 2022, en se rendant en Ukraine.

Alors que, Angelina Jolie, se trouvait à la gare de Lviv, elle a dû être évacuée au son des sirènes, généralement activées pour empêcher les bombardements.

Sur des images diffusées par BFMTV, on peut voir la mère de famille quitter les lieux en marchant très vite avec plusieurs Ukrainiens.

brad pitt angelina jolie

Tu as peur ? Demande une personne qui la filme. Non, je vais bien, a-t-elle répondu. Prends soin de toi a-t-elle encore lancé aux différentes personnes qui étaient présentes à ses côtés. La veille, Angelina Jolie était dans un café à Lviv.

Angelina Jolie s’est rendue en Ukraine

Pour beaucoup de gens, cette visite a été une grande surprise. Elle s’est rendue en Ukraine dans le cadre de son mandat à l’ONU.

Pour nous tous, cette visite a été une surprise, avait écrit le gouverneur de la région de Lviv, Maxim Kozytski, sur Telegram, publiant des photos et des vidéos de l’actrice jouant avec des enfants et posant avec des bénévoles.

Un peu plus tard, Angelina Jolie est allée à l’hôpital. Elle a passé du temps avec des enfants blessés dans des attentats à la bombe.

Angelina Jolie, envoyée du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés, a été très touchée par la situation en Ukraine.

Dès qu’elle en a eu l’occasion, elle s’est rendue en Ukraine pour soutenir les victimes de la guerre. Elle a également montré de l’admiration devant les gens qui viennent aider les combattants.

Une double mastectomie

Huit ans après avoir subi une double mastectomie pour prévenir un risque très élevé de cancer du sein et des ovaires, Angelina Jolie a permis aux médecins de faire une formidable découverte. À long terme, de nombreuses femmes pourraient être sauvées.

Et si Angelina Jolie permettait aux chercheurs de traiter des milliers de femmes ? En 2013, alors qu’elle avait 37 ans, l’actrice avait révélé avoir subi une double mastectomie ainsi que l’ablation de ses ovaires et de ses trompes de Fallope pour réduire le risque de mourir d’un cancer, comme sa mère, qui a combattu la maladie pendant dix ans avant de mourir à 56 ans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Angelina Jolie (@angelinajolie)

Elle a fait ce choix car Angelina Jolie est porteuse du gène BRCA1, qui porte désormais son nom, à cause duquel les femmes concernées ont sept chances sur dix de développer un cancer du sein avant l’âge de 80 ans.

Grâce à l’ex-femme de Brad Pitt, les médecins ont récemment fait une formidable percée qui pourrait permettre aux porteuses de ce gène de vivre sans chirurgie.

Une équipe de médecin

Une équipe comprenant le médecin qui a traité la mère d’Angelina Jolie, Marcheline Bertrand, a cultivé des mini-trompes de Fallope en utilisant des cellules sanguines de femmes ayant développé la maladie.

Au cours de leur étude, ils ont observé que leurs cellules se divisaient davantage, formaient des excroissances anormales et produisaient une protéine liée au cancer.

À terme, cela pourrait permettre un jour aux médecins de prédire avec précision le moment où le cancer d’une femme se développera et de pouvoir la traiter avant que la maladie ne se déclare.

Ayant pris soin de la mère d’Angelina Jolie, je voulais simplement qu’Angelina soit là pour voir ses enfants grandir, a déclaré Beth Karlan, professeur à l’Université de Californie, Los Angeles, et co-auteur principal de l’étude.

Prévenir un risque de cancer

Selon elle, avant cette opération, il y avait 87% de risques qu’elle développe un cancer du sein et 50% un cancer de l’ovaire.

Lorsque j’ai découvert ma situation, j’ai décidé de prendre les devants et de réduire le risque autant que possible. J’ai décidé de subir une double mastectomie préventive.

J’ai commencé par les seins, car le risque de cancer du sein est plus élevé !

Angelina Jolie

Ma mère a lutté contre la maladie pendant une décennie et a atteint l’âge de 50 ans. Ma grand-mère est morte dans la quarantaine. J’espère que mes choix me permettront de vivre un peu plus longtemps.