Amandine Pellissard dévoile l’énorme budget consacré à ses course dans Familles nombreuses !

Quand on regarde Familles nombreuses, on ne s’ennuie jamais ! Pour preuve, Amandine Pellissard nous raconte son quotidien en coulisses.

Dès le premier épisode de Familles nombreuses, Ton Mag a repéré Amandine Pellissard. Bien sûr, sa façon de s’habiller et de prendre soin d’elle avec ses coiffures va évoluer au fil des épisodes.

amandine pellissard instagram

Cependant, ne comptez pas sur elle pour gâcher son sens de la répartie. Avec elle, Alexandre et le reste de sa jolie tribu vont droit au but. Alors, vous l’aurez compris, inutile d’essayer d’avoir le dernier mot avec elle, c’est perdu d’avance.

Amandine Pellissard  ruinée ?

Récemment, elle a accepté de briser le silence sur le harcèlement dont elle se dit victime. Sur les réseaux sociaux ou par le biais de lettres envoyées directement à son domicile, elle lit des horreurs à son sujet.

Lassée de cette situation, elle estime avoir autre chose à faire que de gérer la jalousie de certaines personnes concernant son statut d’influenceuse. D’ailleurs, contrairement à ce que Baba croyait, il n’y a pas de rémunération pour les participants de Familles nombreuses.

amandine pellissard salaire

Outre les frais liés aux voyages de tournage, elle ne compte pas sur TF1 pour payer ses courses, par exemple. Quand on a autant d’enfants, aller au supermarché, c’est un peu comme faire Koh-Lanta. Elle doit rivaliser d’ingéniosité pour nourrir tout le monde avec un budget très serré !

Il faut de l’organisation

Dans un récent épisode de Familles nombreuses, on voit Mme Pellissard faire ses courses. Bien qu’elle n’ait que deux mains, elle décide de prendre trois chariots.

Une fois dans le rayon réfrigéré, on se rend compte qu’elle doit penser et calculer plus vite que son ombre. Ils sont huit dans notre maison, donc c’est un yaourt par enfant à chaque repas, parfois deux. Cela fait un, voire deux paquets qui sortent chaque jour. Quand on pense qu’on en mange à peine un après le repas du soir. C’est loin d’être le cas !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Génération2 (@generationdeux.fr)

D’ailleurs, ce n’est pas ce genre de nourriture qui cause le plus de désagréments à la candidate des Grandes Familles. Avec la pandémie, elle a dû trouver des solutions pour ne pas créer de carences chez ses enfants. En fonction de leur âge, ils ont des besoins élevés en protéines.

amandine pellissard enceinte

Même si certaines personnes ne veulent plus manger tout ce qui est issu de nos amis les animaux, elle doit se rendre à l’évidence. La viande est ce qu’il y a de plus cher. Les catalogues hebdomadaires des magasins en main, elle les épluche des nuits entières. A l’affût de la moindre promotion, son esprit passe rapidement de la théorie à la pratique.

Cela me permet de prendre telle ou telle pièce et de déterminer ce que je vais cuisiner avec. Tout se met en place assez rapidement, quand je vois un aliment, j’ai le menu qui me vient.

Leo à la rescousse !

D’ailleurs, depuis quelque temps, elle peut compter sur le soutien de son ado, Léo. Même si elle pense qu’il a mis du temps à comprendre qu’elle avait besoin d’aide, elle ne peut plus se passer de lui.

Elle ne voudra jamais revenir en arrière. Hier encore, elle racontait sa technique plutôt étrange pour atteindre ses objectifs. Je remplissais un caddie, puis j’allais à la caisse, je payais, puis [j’en faisais] un autre. Souvent, elle restait là tout l’après-midi. Quand elle rentrait à la maison, épuisée, elle était régulièrement nerveuse rien qu’en pensant au reste : les couches, les devoirs, les biberons. Dans les familles nombreuses, on ne s’arrête presque jamais !

amandine pellissard

On ne devrait pas lui demander de compter les articles achetés, stockés et engloutis en une fraction de seconde par ces personnes avides. En revanche, en matière de finances, elle a la réponse, puisqu’elle dépense environ 600 euros… par semaine ! Sur un mois, c’est plus qu’un salaire minimum ! Mais c’est le prix à payer quand on fait partie de ces familles nombreuses ! La suite dans le prochain numéro !

Réagissez à cet article