Amanda Sthers, nostalgique de son mariage avec Patrick Bruel.

Patrick Bruel ne manque pas une occasion de saluer la mère de ses deux fils, la romancière Amanda Sthers et évoquer leurs années de mariage.

Tout recommencer. C’est le titre du nouvel album de Patrick Bruel… et quelques mots qui semblent laisser songeuse Amanda Sthers, la mère de ses deux fils, Oscar et Léon. La romancière est entrée dans la vie du chanteur, il y a plus de 15 ans. Pour ne plus jamais en sortir, semble-t-il. Un mariage en 2004, un divorce 3 ans plus tard, mais des liens jamais distendus. En pleine promotion de son dernier disque, Patrick, abandonné par son père et élevé par un autre homme, a confié comment il s’organisait avec son ex-épouse concernant la garde de leurs deux garçons.

mariage

Amanda, elle-même, n’a jamais manqué de rendre hommage, ni de faire quelques clins d’oeil au père de ses fils. Ce 3 novembre, l’écrivaine a posté sur son compte Instagram une photo, qui n’a pas manqué de faire réagir ses admirateurs, avec lesquels elle entretient une belle correspondance sur les réseaux sociaux, et une amie, maquilleuse, qui a cru se souvenir de l’époque à laquelle cette photo avait été prise.

Make-up artiste prisée du Tout-Paris, Pascale Nattier a ainsi demandé à Amanda : « Cette photo ce n’était pas lorsque tu as essayé ta robe de mariée?? ». Une interrogation suivie de l’émoticône représentant une mariée.

L’ex-épouse de Patrick Bruel lui a répondu quelques heures plus tard, amusée : « non ». Avant de poster une seconde réponse dans la foulée : « mais j’avais déjà des converses! Et sur la photo j’ai la robe ET les converses ! » (sic)

nostalgique

Une précision qui n’enlève rien au fait qu’Amanda Sthers et le père de ses garçons sont restés très complices. Ensemble, ils ont récemment tourné Holy Lands, une adaptation du roman éponyme de l’écrivaine, qui sortira en 2019.

La fois où Patrick Bruel a eu très peur pour ses fils : « la pire soirée » de sa vie

De passage sur le plateau de C à vous pour effectuer la promotion de son dernier album en date, Ce soir on sort, Patrick Bruel a évoqué avec émotions ses souvenirs du 13 novembre 2015. Le soir des attentats de Paris, ses deux fils se trouvaient au Stade de France.

Un nouvel album en poche, Patrick Bruel fait actuellement le tour des médias. Lors de son passage sur le plateau de C à vous, vendredi 2 novembre, le chanteur de 59 ans a cependant été amené à se replonger dans l’un de ses plus sombres souvenirs. Près de trois ans après les faits, il évoque devant les caméras comment il a vécu la soirée des attentats du 13 novembre 2015, « l’une des pires de sa vie ». Ce soir-là, les deux fils de Patrick Bruel, Léon, alors âgé de 10 ans, et Oscar, de 12 ans, se trouvent au Stade de France pour assister au match opposant l’équipe de France à l’Allemagne.

Patrick Bruel

Personne ne se doute encore que l’enceinte sportive est sur le point d’être prise pour cible par les terroristes. Spectateur assidu des matchs des Bleus, Patrick Bruel est exceptionnellement absent en ce vendredi de novembre. « J’étais en Italie, je devais travailler et j’avais donné mes places à Amanda (Amanda Sthers, son ex-épouse, mère de Léon et d’Oscar, ndlr) pour qu’elle emmène les enfants voir le match. »

De l’autre côté des Alpes, le chanteur découvre impuissant la situation dans laquelle est plongée sa famille. « Quand tu es devant ta télévision et que tu vois le match France-Allemagne, que tu entends les choses et que tu vois les bandeaux en dessous qui t’annoncent le Bataclan et que tu es coincé dans un endroit où tu n’auras pas d’avion avant six heures du matin pour essayer de rentrer, ça fait froid dans le dos. » Finalement, Patrick Bruel parvient à rejoindre Paris dans la matinée.

romancière

Il se rend immédiatement auprès de ses deux fils et les prend dans ses bras. Un moment fort en émotion. L’artiste se revoit encore « essayer d’expliquer l’inexplicable » à ses enfants. Dans le Journal du dimanche, quelques jours plus tard, il révélera avoir perdu deux amis proches au Bataclan. Comme il le dit lui-même, « c’est certainement la pire soirée de la vie » de beaucoup de Français.