Albert II piégé ? Un cousin dit être l’héritier du trône !

Maintenant, un de ses cousins poursuit la procédure judiciaire pour demander sa succession.

Albert II

Le Souverain Albert de Monaco a sans doute suffisamment de préoccupations avec les tensions dans son couple.

Albert II et son épouse ne cessent de faire la une des journaux ces temps-ci. Certaines informations affirment que leur séparation est imminente. La situation est grave pour les proches du Prince Albert de Monaco.

monaco

La princesse Charlène est partie en “exil” en Afrique du Sud. Apparemment, elle aimerait pouvoir mener une vie autrement et son époux lui emboîte le pas dans cette quête. Exactement tout comme elle l’a accompagné dans le cadre de sa fonction à la tête de la Royauté de Monaco durant une dizaine d’années. Albert II ne peut pourtant pas laisser aller ses engagements royaux.

Un membre de la famille revendique le trône.

Toutefois, ces anecdotes ne restent que des bruits de couloir, quoique débattus par les experts du monde des souverains. Selon la source publiée officiellement, la femme d’Albert II ne pourrait pas se déplacer à cause tout simplement de troubles auditifs et respiratoires, bien qu’elle soit absente de sa vie familiale depuis quelques mois.


Aujourd’hui, coup de théâtre, un certain cousin d’Albert II réclame son statut et sa succession. People Act Magazine n’a pouvoir passer inaperçu cette information, elle est diffusée aux quatre coins du monde ! De plus, certains déclarent que ce scénario constitue le meilleur moment pour permettre au Prince monégasque de retrouver sa belle. Il pouvait abandonner le règne à son cousin et récupérer sa compagne.


Ensuite, il conduirait une vie entièrement dédiée à la réalisation de projets à caractère humanitaire en Afrique du Sud et dans le reste du monde. Cependant, les connaisseurs du système monarchique, tel Stéphane Bern, ne conçoivent pas un départ du Prince Albert II du Rocher. En outre, ses jumeaux, James et Gabriella, sont encore tellement petits et sont déjà éduqués en vue de la succession.

Il demande une importante somme d’argent à l’Etat français.

Mais la situation est plus complexe que ce qu’il n’y semble. Effectivement, lorsque le cousin d’Albert II affirme être le vrai digne successeur au royaume de Monaco, il ne semble pas vouloir se substituer à lui. Sa requête consiste en une indemnisation monétaire faramineuse. Le procès intenté par le petit cousin d’Albert II ne vise pas le Rocher, mais plutôt le territoire français !

albert de monaco

C’est d’ailleurs à travers les chroniques du Parisien que Louis de Causans concède une entrevue pour justifier son approche. Le cousin d’Albert II a engagé une procédure judiciaire et il demande plus de 350 000 euros à la France. Parce que cette dernière serait celle qui aurait autorisé Albert de Monaco à avoir accès à la couronne d’après Louis de Causans. Or, le constat est que ce dernier n’a pas complètement faux.

Un petit détour au passé de la famille royale.

Il est nécessaire de revenir en arrière pour mieux saisir ce que ce dernier reproche à l’Etat français. En réalité, la législation sur les droits de succéder à la couronne a été changée à partir des années 1919, et que la France faisait des démarches pour la modifier auprès du Rocher. M.People Act Magazine rappelle que la mémoire de la 1re GM étant encore bien présente, le prince Albert Ier dirigeait la Royauté à ce moment-là.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par EuroRoyals (@europe_royale_)


Louis, le seul héritier de la famille princière, ne pouvait pas avoir de successeur. En effet, une succursale en Allemagne devait succéder, les descendances du prince Honoré III. Mais Monaco ne voyait pas d’un bon œil une telle possibilité et la France prenait le risque de rattacher le Rocher à son territoire. Toutefois, Louis ne possède pas un héritier de droit, mais a eu une fille, Charlotte. Celle-ci est venue au monde en 1989, fruit de la relation amoureuse de Louis avec une hôtesse de cabaret de Paris, Marie-Juliette Louvet.

Louis de Causans, ce cousin est le véritable héritier.

La législation a été changée afin de permettre aux autres enfants non-légitimes de pouvoir bénéficier d’un accès au royaume et Charlotte fut adoptée par Louis. Ce dernier a ainsi sa propre fille pour lui succéder, mettant de côté le volet allemand de la relève, à savoir le Prince Honoré III. Une branche dont fait partie Louis de Causans, un cousin du Prince Albert II.


Si cette législation n’avait pas été changée, il resterait le prince royal, véritable héritier du royaume du Rocher. Or, on sait pertinemment que le passé en a voulu tout autre chose. Par ailleurs, ce ne serait pas pour la première fois que celui-ci tenterait de revendiquer ses titres, tels que le déclare le journal Voici. Ainsi, en 2019, notamment, une des requêtes qu’il avait formulées en vue de faire valoir ses intérêts avait été refusée.


En revanche, de nos jours, Louis de Causans estime avoir saisi toutes les opportunités qui se présentent à lui, dans le Parisien. “Le dossier a été traité sérieusement. Nous allons, pour une première fois dans l’histoire de la procédure d’adoption de Charlotte, savoir quelle est la place de la France”, déclare-t-il. People Act Magazine ne vous étonnera pas en vous affirmant que cette affaire est susceptible de mobiliser la presse pour quelque temps.


Sacha Lemaquis

Passionné depuis mon plus jeune âge par l'écriture et la rédaction sur tous les Peoples, je suis également de nature très curieux, je m'intéresse à beaucoup d'autres sujets et surtout j'adore le sport !