La 6e vague est de retour, faut-il vraiment s’en inquiéter ?

Avec le beau temps, nous avions prévu de mettre un terme à une potentielle 6ème vague. Malheureusement, certains experts ne sont pas de cet avis.

6e vague : Depuis le début de la crise sanitaire, il y a toujours des rebondissements au cours du mois de mars. En effet, il y a deux ans, le premier confinement était déclenché. Juste après le discours d’Emmanuel Macron, les Français comprennent que la situation est grave.

La 6e vague aura-t-elle lieu ?

S’ils ne font pas preuve de bonne volonté en restant chez eux, le virus va se propager et ainsi surcharger les hôpitaux. Il est vrai que de l’eau a coulé sous les ponts. Mais si vous demandez à votre entourage, cette période reste un traumatisme.

Avec les gestes de barrière, le port obligatoire de masques et le couvre-feu, il est difficile de revenir à la situation d’avant. Après les protestations contre les doses de vaccin, l’introduction d’un laissez-passer a fait grand bruit.

la vague

Mais à peine avait-elle été mise en veilleuse que les médecins parlaient d’une sixième vague. À l’image des festivités du passage à 2022, où la variante Omicron a battu des records en termes de contamination, le scénario se répétera-t-il ? Nous vous donnons la réponse dès maintenant !

Fin ou redémarrage ?

Ce mercredi de mars, le passage de Jean Castex au journal de 13 heures de TF1, personne ne l’oubliera. D’un côté, la veille, la France était endeuillée par le décès du présentateur vedette. Après avoir rendu hommage à sa mémoire, le Premier ministre a annoncé la fin du pass vaccination.

Malheureusement, s’il ne l’avait pas anticipé, c’est que le nombre d’infections repartait à la hausse ce jour-là. Le nombre de personnes en soins intensifs étant également en baisse, il était jugé peu probable que l’épidémie reparte.

Mais un scénario macabre commence à se dessiner. Et si cette suppression du masque presque partout était prématurée ? Faut-il se préparer à une 6ème vague ?.

Il y a une semaine, l’hexagone a encore été coupé en deux. Grâce au dessin ci-dessus, vous avez compris que les vacances scolaires ont sans doute déjoué les pronostics des optimistes. Et oui, les enfants des régions qui ont repris l’école plus tôt semblent être dans le rouge.

covid

Quant aux sports d’hier, il est difficile pour les professionnels du secteur d’envisager une énième fermeture des pistes. A qui attribuer les bons ou les mauvais points, puisque même le gouvernement croyait dur comme fer à la fin de la crise ? Pour rappel, dans cet article, Gabriel Attal évoquait les conditions du retrait du pass-vaccin.

Vous l’aurez compris, il est difficile de prévoir ce qui va se passer. D’autant plus qu’il est impossible de décider. Et si nous demandions aux experts ce qu’ils pensent de cette 6ème vague ?

Le comité scientifique divisé sur la 6e vague

Depuis que le virus est présent dans le pays, ce sont les variantes qui ont semé la pagaille. A chaque fois qu’une nouveauté s’approche, nous analysons ce qui se passe ailleurs afin d’anticiper les retombées en France.

nerf vague

On se souvient ainsi qu’au moment du pic, 600 000 personnes (par jour) ont eu un résultat positif. Et c’est sans compter les autotests et les asymptomatiques. L’arrivée de son cousin BA.2 et le fait qu’il commence à devenir majoritaire affole les autorités. Ont-elles été trop pressées ? A moins d’un mois du premier tour de l’élection présidentielle, certains pensent qu’il s’agit d’une manipulation pour glaner des voix.

Heureusement pour nous, l’Institut Pasteur vient de réagir. Après conservation, il publie un rapport sur la situation actuelle avec quelques prédictions. D’après les calculs effectués, s’il y a une 6e vague, elle devrait être limitée.

En d’autres termes, il y aura moins de cas. Bien sûr, cette souche du virus est encore plus contagieuse que la précédente. Mais à l’étranger, à part les personnes fragiles, il n’y a plus de personnes en soins intensifs et plus de décès.

vague

Nous continuons donc à faire attention à notre environnement en gardant le masque dans les lieux fréquentés (transports publics, hôpitaux, etc.).