Le message déchirant qu’une fille de 11 ans a envoyé à sa mère avant de mettre fin à ses jours.

11 ans seulement : Ursula a remis une enveloppe scellée à une amie et a envoyé un SMS à sa mère quelques heures avant de mettre fin à ses jours.

Il est difficile de comprendre les raisons pour lesquelles une jeune fille de 11 ans finirait par se suicider, mais malheureusement, le nombre de suicides chez les adolescents augmente dans le monde entier au fil des ans.

La petite fille de Halifax ne pouvait supporter ce qui la tourmentait.

Mirror a rapporté que l’étudiante de la Lightcliffe Academy n’était pas partie sans avoir au préalable dit au revoir à sa mère par un message texte et à un ami qui lui avait remis une note dans une enveloppe scellée indiquant “N’ouvrez pas avant 18 heures”.

SON DERNIER MESSAGE

“Je t’aime, je suis vraiment désolée”, a écrit Ursula à sa mère, juste avant de déclencher son plan inquiétant.

Sa mère, l’auteure de renom Nicola Harlow, a décrit la jeune fille comme une personne très mature pour son âge. D’autres ont convenu de son intelligence avancée, cependant, Ursula avait une aura légèrement sombre.

11 ans

Son corps a été retrouvé dans la rivière, à 2 km de là où elle avait sauté, à Hebble Brook, a rapporté la BBC. Mme Harlow a déclaré avait un bon cercle d’amis à l’école et qu’elle ne semblait pas être harcelée ou avoir de problèmes.

URSULA S’ÉTAIT DÉJA FAIT DU MAL

Selon la revue Daily Star, la jeune fille examinait des pages de suicide sur Instagram et avait également des antécédents d’automutilation.

Mme Harlow a averti son médecin généraliste de l’instabilité d’Ursula après qu’elle ait refusé de retirer son manteau pour cacher des blessures qu’elle s’était apparemment elle-même causées), il lui avait dit de faire part de ses préoccupations l’école.

Suite à cela, Mme Harlow a décidé de confisquer son téléphone à sa fille pour éviter qu’elle n’aille voir des pages parlant de suicide mais cela n’a fait que créer des tensions entre elles.

Elle a essayé de contacter l’école mais ses préoccupations n’ont pas été prises au sérieux et malheureusement, elle n’a même pas réussi à obtenir une rencontre en personne avec le directeur.

Dans un récent article, nous vous parlions d’une autre adolescente qui avait décidé de s’ôter la vie après avoir été harcelée à l’école. Ses parents ont donc décidé d’inviter les personnes ayant persécuté leur fille à son enterrement.

Le nombre de suicide augmente malheureusement tous les ans. Si vous vous sentez seuls et avez besoin de parler, certaines personnes sont là pour ça. N’hésitez pas par exemple à appeler les bénévoles de SOS Amitié au 0 890 312 600.